Préparation à la sodomie

Même si le sujet demeure encore tabou, la sodomie n’est pas réservée seulement aux gays ou aux homosexuels. En effet, les hétérosexuels s’adonnent de plus en plus aussi à la pratique du sexe anal. Autrement dit, la sodomie. Ce dernier est un rapport sexuel qui consiste à pénétrer l’orifice anal de la femme mature ou des coquins avec un chapelet anal rechargeable ou un pénis. Mais pour se donner à ce plaisir anal ou pour que tout puisse bien se passer, il faut bien se préparer. Ici, nous allons vous donner les préliminaires à suivre afin que la pénétration anale soit réussie avec les sex toys avec une grosse bite.

Le consentement de la brunette et du coquin

Avant de se lancer dans la pratique de la sodomie, il est évident qu’un couple hétéro soit d’accord à cela. La pénétration anale doit se faire avec consentement et non par obligation. Aussi, les gays ou homosexuelle à la chatte mouillée doivent s’entendre au préalable sur le déroulement de la pratique. Au cas où celui qui reçoit l’objet sexuel ou le pénis dans l’anus commence à sentir des douleurs, il faudra interrompre la pénétration au risque d’avoir des déchirures. Mais pour ne pas que cela arrive, il faut suivre les étapes ci-dessus dans l’ordre. 

Avant la sodomie : le lavement

Plusieurs options sont possibles lorsque vous désirez savoir plus sur les pratiques sexuelles, notamment la fellation, la masturbation, le cunnilingus…La première est d’aller voir un sexologue et la deuxièmes est d’aller voir sur les sites de porno des vidéos porno. Sur ces derniers, les pornos sont classées par catégorie. Il y a notamment celle : hardcore, brunette, homosexuel, amateur, blonde, baise en trio, et autre. Mais si vous désirez mettre tout cela en pratique et vous essayez à la sodomie, il convient de savoir bien le faire. 

Plusieurs couples pensent que la sodomie est une pratique ‘’sale’’. Ils pensent qu’en pénétrant dans l’anus rien qu’avec le pénis ou les sextoys (plug anal), ceux-ci ressortiront avec des matières fécales.  Mais soyez rassuré, les matières fécales sont ne se trouvent pas dans le rectum, elles sont dans les intestins. C’est juste en cas d’évacuation qu’elles traversent le rectum. Donc sauf en cas de diarrhée, vous n’avez à vous en faire ce côté-là. Le rectum sera et reste toujours propre. Raison pour laquelle, il n’est forcé de faire un lavement anal. Vous avez le choix. Si non une douche suffit simplement pour se préparer à recevoir le pénis ou la verge dans sa chatte et l’anus. Autrement dit, pour s’apprêter à une double pénétration anale. 

L’utilisation des lubrifiants avant la pénétration anale

Vous souhaitez atteindre l’orgasme comme vous ne l’avez jamais eu ? Avoir de nouvelles sensations lors de la sodomie ? Pour ne pas vous faire mal, il faut d’abord faire usage d’un lubrifiant. D’ailleurs, vous le savez sans doute que l’anus ne se lubrifie pas de façon naturelle contrairement au vagin. Donc, si vous souhaitez utiliser un préservatif latex avant de pénétrer l’anus, il vous faut d’abord lubrifier l’orifice anal. Mais si vous n’avez un lubrifiant comme la vaseline, vous pourrez utiliser votre salive. Cela fera parfaitement l’affaire et pourra éviter les saignements.  

Les préliminaires : il faut dilater l’anus avant de faire la sodomie

L’anus fait partie des zones érogènes de la salope et d’un homme. Ainsi, toute personne homosexuelle ou non qui le veut peut se donner à la sodomie avec un sex toy vibrant ou un pénis en érection. Mais avant tout, il faut les préliminaires. 

D’abord, avant la pénétration anale, vous devez vous détente. Dans le cas contraire, les sphincters seront fermés, et là, la pénétration risque de ne pas se passer comme vous le souhaitez. Autrement dit, elle sera douloureuse. Pour détendre les sphincters, la meilleure option est de durer sur les préliminaires. Par exemple, vous pouvez faire les caresses sur les seins. Ajouter à cela, sucer le clitoris aussi longtemps que possible, passer votre langue sur les autres zones érogènes du corps. Enfin, si vous voyez que votre partenaire a atteint un niveau d’excitation élevé, il faut maintenant faire la pénétration anale. Mais de manière progressive. Pour se faire, utiliser un doigt ou deux selon la volonté de votre partenaire ou un sextoy pour permettre une pénétration dans l’anus en douceur. Vous devez être à l’écoute de votre partenaire, si elle vous dit d’augmenter la vitesse des va-et-vient, vous devez exécuter pour plus de plaisirs. 

Les risques de la sodomie

En plus de s’exposer aux maladies sexuellement transmissibles lorsqu’on utilise pas un préservatif, la sodomie présente certains risques. D’abord, sachez que la pratique de sexe anal fait partie des fantasmes masculins. Donc si au cours de la pratique, vous ne ressentez pas de plaisirs intenses, soyez rassuré, vous êtes normal. 

Parmi les risques de la sodomie nous avons : le sphincter peut perdre un peu sa force surtout si les va-et-vient sont violent. Ajouter à cela, les fibres musculaires risquent de se déchirer s’ils elles sont étirées brusquement. Il est donc important de ne pas baiser violemment l’orifice anal et d’utiliser un lubrifiant durant l’acte sexuel.